Gibiers / matériaux

Photo B. Bessy

 

 

CHANTIER ARTISTIQUE - Création théâtrale, musicale et poétique

D’après des extraits de Gibiers du temps de D. G. Gabily

« Et puis il y a le livre – corps mystique de l’écrivain – Du texte sur la scène, nous percevons le croquis de l’incarnation, son dessin tremblé – Du livre, la projection, le rêve, l’ombre portée… » Georges Banu

 

Ici, c’est sur la figure de Thésée que le désir d’exploration prend sens et corps : Thésée, ou la figure du Père, de la Loi ; Thésée qui « revient après une si longue absence » dans le monde contemporain d’aujourd’hui, au cœur de la société peep-show, urbaine.

Gabily fait dire à la Pythie : « Le théâtre représente la ville immense »…

Et il lui donne la parole, il donne la parole à tous ceux qui la peuplent…

Ce sont ces figures-là qui constituent « le matériau », où erre la figure de Thésée qui, ayant perdu tout pouvoir, ne reconnaît plus rien ; pas même ses propres fils.

« Immense, ensanglantée par les métamorphoses de l’échange urbain – la ville est comme le vent, fuyante, déchaînée, lourde de ces débordements. Personne ne peut l’arrêter. » Bruno Tackels

Gibiers du Temps et la langue de Gabily appellent fortement le plateau, les corps, la profération, le chant… Toute cette matière textuelle de nature différente, ainsi que la richesse et la force des images, incitent à prendre l’œuvre comme un « matériau ».

Ici, le parti pris de traverser Gibiers du Temps à travers le prisme de Thésée, ainsi que de mettre le public au milieu de cette exploration, ont guidé l’ensemble du processus de création de ce second projet.

Tout d’abord le choix des fragments de textes de Gibiers du Temps qui, étant centré sur la figure de Thésée et sa mémoire déchue revenant au milieu des affres du monde d’aujourd’hui, bousculent la chronologie initiale imaginée par Gabily.

Ensuite la scénographie pensée en résonance des lieux d’accueils particuliers, nous a amené à créer des espaces différents où déambulent comédiens et public, sans distance, comme une façon physique de rentrer dans l’errance de Thésée.

Le choix de la lecture scénique, enfin, participe également de ce processus. Par ce biais, le public entre dans un rapport de proximité, dans une certaine forme d’intimité du travail d’exploration de cette parole singulière à la résonance si contemporaine.

 

 

Conception et adaptation Muriel Vernet assistée d’Aurélien Villard / Avec Stéphane Auvray-Nauroy, Julien Anselmino, Marie Bonnet, Sébastien Depommier, Lucie Donet, François Dupont, Jean Guillaud, Violette Jullian, Peggy Lagay, Laurent Marielle-Tréhouart, Geoffroy Pouchot-Rouge-Blanc, Anne Rauturier, Doriane Salvucci, Muriel Vernet et Aurélien Villard

Création avril 2011 - CCSTI La Casemate à  Grenoble et Usine Gyltiss –  Communauté de communes de Bièvre-Liers à Gillonnay