Spectacles

// Music- Hall //

Muriel Vernet présentera Music Hall avec les élèves de l'école Auvray Nauroy prochainement...

 © source internet.

« Il y a toujours un lieu comme ça, dans ce genre de ville, qui croit pouvoir servir de music-hall : c’est dans ce lieu que cela se passe » (Jean-Luc Lagarce)

# Du 7 au 29 Juillet 2017

(Relâche les dimanches et lundis) à 21H15 au Théâtre de Belleville, Paris

Direction /Mise en Scène : Muriel Vernet – Cie Choses Dites Collaboration Artistique : (musiques et chants) : Olav Benestvedt Création Lumière : Julien Cialdella Avec : Marine Bellando, Floriane Comméléran, Tristan Diquero, Marion Tecquert, Flore Tricon
(Etudiants en fin de cursus de l’Ecole de Formation de l’Acteur Auvray-Nauroy)

 

Music-hall c’est l’histoire d’un trio - La fille, chanteuse de music-hall un peu fêlée et ses deux boys, qui pour la énième fois, s’apprêtent (à priori), à entrer en scène en ressassant leurs vies … Mais qui sait ? peut-être répètent-ils inlassablement leur entrée en scène, en (ré) inventant leurs vies … Music-hall nous parle donc du Théâtre, de cette aventure toujours fragile mais toujours source de joie, et toujours nécessaire. « On joue et de jouer, on dit le vrai plus vrai que le vrai » (JLL) Ici, ce trio initial sera un quintette : cinq jeunes acteurs (trices) en sortie d’Ecole, se partagent ces figures, mélangent les genres artistiques, traversent l'univers de Lagarce avec douceur et humour... Entre Théâtre et Cabaret, nourris aussi par le cinéma, ils s'emparent en chœur de cette langue organique, à la fois tendre et caustique, la mettant en écho à un univers musical éclectique et salutaire.

Celui qui ne sait plus parler, qu'il chante ! ou le chant des larmes joyeuses

 

Au Théâtre 145 - Le Tricycle Grenoble du 19 au 23 novembre 2013

145 cours Berriat 38000 Grenoble

mardi 19 et mercredi 20 à 19h30
jeudi 21 et vendredi 22 à 14h30 et 20h30
Samedi 23 à 20h30

Réservation 04 76 84 01 84
info@letricyclegrenoble.com

 

« Comment consoler par des mots ?
Comment sécher les larmes ? » Andrei Tarkovski


« La musique, elle ne sait pas ce qu’elle dit…
Elle ne sait pas ce qu’elle fait…
Elle est innocente à en hurler… » Marguerite Duras


Un « chant de larmes joyeuses » sur l’impossibilité de la parole à dire ce qu’on éprouve… Sur la beauté et le regret de ce qui n’est pas et pourtant pourrait être… Sur le désir, le besoin d’être aimé… Sur la consolation…
Une « petite cantate de rêve d’amour » qui certes, dit la perte en nous, le regret de quelque chose de vital, mais chante aussi la vitalité de cette blessure… Un cri d’espérance, une joie…
Une « rhapsodie populaire », ce chant cousu d’autres chants comme un livre d’images de notre enfance, images éparses, fragmentées, dont nous tissons et éprouvons chacun intérieurement la trame.

Un Chant de contre-chants qui nous racontent des histoires de solitudes et de tendresses, de fragilité et de courage, d’égarements et de rires.
Un Chant de contre-champ qui nous montrent nos tentatives de sauvetage, pour éprouver quelque chose de soi-même et continuer à se souvenir, à chercher ce qui est perdu, à inventer, à se déprendre, à s’enlacer, à aller l’un vers l’autre, à aimer….


Un « Navire Cantabile ». « Pour et à tous ceux perdus en mer (e) ».
Tous embarqués que nous sommes sur ce « vaisseau théâtre du monde »…
A contretemps, à contre peur et courant…
Acteurs contrebandiers qui hissent leur chant « Au bordel du temps et aux gibiers du vent ».
Muriel Vernet.

 

Conception et mise en scène Muriel Vernet
Avec Marie Bonnet, Sébastien Depommier, Lucie Donet, Jean Guillaud, Peggy Lagay, Anne Rauturier ET Aurélien Villard
Arrangements, piano, percussions et voix Peggy Lagay
Violon Jean Guillaud
Création lumière Aurélien Villard
Création et régie son Gilles Daumas
Régie lumière et plateau Julien Cialdella
Régie générale François Dupont
Film de Jean Guillaud avec Margaux Marielle-Thréhouart et Aurélien Villard
Diffusion Emmanuelle Guérin, 19.10 prod
Coproduction Le Tricycle Grenoble
Avec le soutien du CE STMicroelectronics de Crolles, le CDN des Alpes, l’Espace 600 et la SPEDIDAM. Le cie est aussi soutenue par la Région Rhône-Alpes, le Conseil Général de l’Isère et La ville de Meylan

 

 

- 1er Chantier de création à la Fondation d’Auteuil, La Côte Saint-André (38) – les 4, 5 et 6 octobre 2012

- Présentation du chantier de création au "Festival Textes en l'air" à Saint Antoine L'Abbaye - (38) Le Samedi 27 juillet 2013 à 18h au Théâtre du Furand.

 

 

 

 

 

 

 

 

Documents

Mangeront - ils ?

slevinaaron

  • slevinaaron

CREATION - Janvier 2015 au Théâtre de Vienne

Pièce de Victor Hugo, moins connue que ses « grandes pièces », fait partie du «Théâtre en Liberté» écrit lors de son exil à Guernesey.

Mise en scène Muriel Vernet

Assistant Florent Barret-Boisbertrand

Avec Stéphane Auvray-Nauroy, Florent Barret-Boisbertrand, Sébastien Depommier, Laurène Fardeau, Laurent Marielle-Tréhouart, Philippe Sire 

Scénographie et décor Dan Martin
Régie générale et création lumière
François Dupont
Régie son et vidéo
Julien Cialdella
Film
Jean Guillaud
Costumes
Anne Jonathan
Maquillage
Kathy Khun
Administration/Diffusion
19.10 prod

 

Production Compagnie Choses Dites

Co-production Théâtre de Vienne

La Compagnie est subventionnée par la DRAC Rhône-Alpes, la Région Rhône-Alpes, le Conseil Général de l’Isère, la ville de Meylan.
Soutien pour cette création de la MC2: Grenoble, le Tricycle de Grenoble, le soutien du Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, D.R.A.C. et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et l'ADAMI.
Spectacle accueilli avec l’aide exceptionnelle de la Région Rhône-Alpes, dans le cadre de l’Appel à Projet Spectacles Vivants.

 

 

Mangeront-ils ?, moins connue que les grandes pièces de Victor Hugo, fait partie du « Théâtre en Liberté » écrit lors de son exil à Guernesey.

C’est une comédie débridée, à la fois politique et onirique. C’est un conte cruel, drôle et grave. Écrit dans une langue “folle”, nous faisant naviguer entre farce, pamphlet politique, poème lyrique, discours humaniste et propos philosophique…

On retrouve un Hugo rieur habité par Shakespeare et annonçant Brecht, qui confronte matérialisme et spiritualité, fait cohabiter le sublime et le dérisoire du réel...

La fantaisie et l’onirisme sont au service d’un discours politique, c’est une pièce contre la brutalité de la tyrannie et des prédateurs de tous ordres, contre le pouvoir de la bêtise. Mangeront-ils ? est une réponse poétique à une répression politique. Elle nous parle de l’immense lutte de la faim des uns contre le superflu des autres, en fouillant des thèmes aussi denses que le pouvoir, la liberté, l’amour et la mort.

L’histoire très simple, celle d’un poète voleur, voyou libertaire et d’un roi tyrannique et veule qui attachent leur destinée jusqu’à l’abdication du souverain est bousculée, transgressée par la langue vibratoire de Hugo et la santé inoxydable de cette écriture.

Cette pièce inclassable, à la fois romanesque et cinématographique est aussi une pièce « sur » le théâtre, qui en re-questionne les codes, et ouvre tous les champs du possible.

Muriel Vernet

 

LES DATES DE PASSEES /

EN JANVIER /
Théâtre de Vienne - Vienne
Jeudi 15 janvier à 14h30 - séance scolaire
Vendredi 16 janvier à 20h30
Samedi 17 janvier à 20h30

L’Hexagone - Meylan
Mercredi 21 janvier à 20h
Jeudi 22 janvier à 20h
Vendredi 23 janvier à 20h

Théâtre de Privas - Privas
Jeudi 29 janvier :
- à 14h – Représentation scolaire
- à 19h30 – Représentation tout public
Vendredi 30 janvier à 20h30

EN FEVRIER /
Château Rouge – Annemasse
Jeudi 5 février  à 19h30
Vendredi 6 février à 20h30

EN MARS /
Théâtre de Bourgoin Jallieu – Salle Polyvalente
Mercredi 11 mars à 20h30
Jeudi 12 mars à 14h30 – Représentation scolaire

Mercredi 9 décembre à 20h30 - Auditorium de Seynod

Documents

Celui qui ne sait plus parler, qu'il chante ! ou le chant des larmes joyeuses

 

Au Théâtre 145 - Le Tricycle Grenoble du 19 au 23 novembre 2013

145 cours Berriat 38000 Grenoble

mardi 19 et mercredi 20 à 19h30
jeudi 21 et vendredi 22 à 14h30 et 20h30
Samedi 23 à 20h30

Réservation 04 76 84 01 84
info@letricyclegrenoble.com

 

« Comment consoler par des mots ?
Comment sécher les larmes ? » Andrei Tarkovski


« La musique, elle ne sait pas ce qu’elle dit…
Elle ne sait pas ce qu’elle fait…
Elle est innocente à en hurler… » Marguerite Duras


Un « chant de larmes joyeuses » sur l’impossibilité de la parole à dire ce qu’on éprouve… Sur la beauté et le regret de ce qui n’est pas et pourtant pourrait être… Sur le désir, le besoin d’être aimé… Sur la consolation…
Une « petite cantate de rêve d’amour » qui certes, dit la perte en nous, le regret de quelque chose de vital, mais chante aussi la vitalité de cette blessure… Un cri d’espérance, une joie…
Une « rhapsodie populaire », ce chant cousu d’autres chants comme un livre d’images de notre enfance, images éparses, fragmentées, dont nous tissons et éprouvons chacun intérieurement la trame.

Un Chant de contre-chants qui nous racontent des histoires de solitudes et de tendresses, de fragilité et de courage, d’égarements et de rires.
Un Chant de contre-champ qui nous montrent nos tentatives de sauvetage, pour éprouver quelque chose de soi-même et continuer à se souvenir, à chercher ce qui est perdu, à inventer, à se déprendre, à s’enlacer, à aller l’un vers l’autre, à aimer….


Un « Navire Cantabile ». « Pour et à tous ceux perdus en mer (e) ».
Tous embarqués que nous sommes sur ce « vaisseau théâtre du monde »…
A contretemps, à contre peur et courant…
Acteurs contrebandiers qui hissent leur chant « Au bordel du temps et aux gibiers du vent ».
Muriel Vernet.

 

Conception et mise en scène Muriel Vernet
Avec Marie Bonnet, Sébastien Depommier, Lucie Donet, Jean Guillaud, Peggy Lagay, Anne Rauturier ET Aurélien Villard
Arrangements, piano, percussions et voix Peggy Lagay
Violon Jean Guillaud
Création lumière Aurélien Villard
Création et régie son Gilles Daumas
Régie lumière et plateau Julien Cialdella
Régie générale François Dupont
Film de Jean Guillaud avec Margaux Marielle-Thréhouart et Aurélien Villard
Diffusion Emmanuelle Guérin, 19.10 prod
Coproduction Le Tricycle Grenoble
Avec le soutien du CE STMicroelectronics de Crolles, le CDN des Alpes, l’Espace 600 et la SPEDIDAM. Le cie est aussi soutenue par la Région Rhône-Alpes, le Conseil Général de l’Isère et La ville de Meylan

 

 

- 1er Chantier de création à la Fondation d’Auteuil, La Côte Saint-André (38) – les 4, 5 et 6 octobre 2012

- Présentation du chantier de création au "Festival Textes en l'air" à Saint Antoine L'Abbaye - (38) Le Samedi 27 juillet 2013 à 18h au Théâtre du Furand.

 

 

 

 

 

 

 

 

Documents

Mangeront-ils ?

slevinaaron
  • slevinaaron

CREATION - Janvier 2015 au Théâtre de Vienne

Pièce de Victor Hugo, moins connue que ses « grandes pièces », fait partie du «Théâtre en Liberté» écrit lors de son exil à Guernesey.

Mise en scène Muriel Vernet

Assistant Florent Barret-Boisbertrand

Avec Stéphane Auvray-Nauroy, Florent Barret-Boisbertrand, Sébastien Depommier, Laurène Fardeau, Laurent Marielle-Tréhouart, Philippe Sire 

Scénographie et décor Dan Martin
Régie générale et création lumière
François Dupont
Régie son et vidéo
Julien Cialdella
Film
Jean Guillaud
Costumes
Anne Jonathan
Maquillage
Kathy Khun
Administration/Diffusion
19.10 prod

 

Production Compagnie Choses Dites

Co-production Théâtre de Vienne

La Compagnie est subventionnée par la DRAC Rhône-Alpes, la Région Rhône-Alpes, le Conseil Général de l’Isère, la ville de Meylan.
Soutien pour cette création de la MC2: Grenoble, le Tricycle de Grenoble, le soutien du Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, D.R.A.C. et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et l'ADAMI.
Spectacle accueilli avec l’aide exceptionnelle de la Région Rhône-Alpes, dans le cadre de l’Appel à Projet Spectacles Vivants.

 

 

Mangeront-ils ?, moins connue que les grandes pièces de Victor Hugo, fait partie du « Théâtre en Liberté » écrit lors de son exil à Guernesey.

C’est une comédie débridée, à la fois politique et onirique. C’est un conte cruel, drôle et grave. Écrit dans une langue “folle”, nous faisant naviguer entre farce, pamphlet politique, poème lyrique, discours humaniste et propos philosophique…

On retrouve un Hugo rieur habité par Shakespeare et annonçant Brecht, qui confronte matérialisme et spiritualité, fait cohabiter le sublime et le dérisoire du réel...

La fantaisie et l’onirisme sont au service d’un discours politique, c’est une pièce contre la brutalité de la tyrannie et des prédateurs de tous ordres, contre le pouvoir de la bêtise. Mangeront-ils ? est une réponse poétique à une répression politique. Elle nous parle de l’immense lutte de la faim des uns contre le superflu des autres, en fouillant des thèmes aussi denses que le pouvoir, la liberté, l’amour et la mort.

L’histoire très simple, celle d’un poète voleur, voyou libertaire et d’un roi tyrannique et veule qui attachent leur destinée jusqu’à l’abdication du souverain est bousculée, transgressée par la langue vibratoire de Hugo et la santé inoxydable de cette écriture.

Cette pièce inclassable, à la fois romanesque et cinématographique est aussi une pièce « sur » le théâtre, qui en re-questionne les codes, et ouvre tous les champs du possible.

Muriel Vernet

 

LES DATES DE PASSEES /

EN JANVIER /
Théâtre de Vienne - Vienne
Jeudi 15 janvier à 14h30 - séance scolaire
Vendredi 16 janvier à 20h30
Samedi 17 janvier à 20h30

L’Hexagone - Meylan
Mercredi 21 janvier à 20h
Jeudi 22 janvier à 20h
Vendredi 23 janvier à 20h

Théâtre de Privas - Privas
Jeudi 29 janvier :
- à 14h – Représentation scolaire
- à 19h30 – Représentation tout public
Vendredi 30 janvier à 20h30

EN FEVRIER /
Château Rouge – Annemasse
Jeudi 5 février  à 19h30
Vendredi 6 février à 20h30

EN MARS /
Théâtre de Bourgoin Jallieu – Salle Polyvalente
Mercredi 11 mars à 20h30
Jeudi 12 mars à 14h30 – Représentation scolaire

Mercredi 9 décembre à 20h30 - Auditorium de Seynod

Documents