Music Hall

Music Hall

Prochainement Du 7 au 29 Juillet 2017

// Music- Hall //

Muriel Vernet présentera Music Hall avec les élèves de l'école Auvray Nauroy prochainement...

© source internet.

« Il y a toujours un lieu comme ça, dans ce genre de ville, qui croit pouvoir servir de music-hall : c’est dans ce lieu que cela se passe » (Jean-Luc Lagarce)

 

# Du 7 au 29 Juillet 2017

(Relâche les dimanches et lundis) à 21H15
au Théâtre de Belleville, Paris

 

Direction /Mise en Scène : Muriel Vernet – Cie Choses Dites
Collaboration Artistique : (musiques et chants) : Olav Benestvedt
Création Lumière : Julien Cialdella
Avec : Marine Bellando, Floriane Comméléran, Tristan Diquero, Marion Tecquert, Flore Tricon
(Etudiants en fin de cursus de l’Ecole de Formation de l’Acteur Auvray-Nauroy)

 

Music-hall c’est l’histoire d’un trio - La fille, chanteuse de music-hall un peu fêlée et ses deux boys, qui pour la énième fois, s’apprêtent (à priori), à entrer en scène en ressassant leurs vies … Mais qui sait ? peut-être répètent-ils inlassablement leur entrée en scène, en (ré) inventant leurs vies … Music-hall nous parle donc du Théâtre, de cette aventure toujours fragile mais toujours source de joie, et toujours nécessaire. « On joue et de jouer, on dit le vrai plus vrai que le vrai » (JLL) Ici, ce trio initial sera un quintette : cinq jeunes acteurs (trices) en sortie d’Ecole, se partagent ces figures, mélangent les genres artistiques, traversent l'univers de Lagarce avec douceur et humour... Entre Théâtre et Cabaret, nourris aussi par le cinéma, ils s'emparent en chœur de cette langue organique, à la fois tendre et caustique, la mettant en écho à un univers musical éclectique et salutaire.

 

// Trois questions à Muriel Vernet //

L'origine du projet?

La création d'un spectacle mis en scène par un professionnel et produit dans un théâtre parisien, s'inscrit dans le cursus pédagogique de l'Ecole Auvray-Nauroy qui le propose à ses étudiants de quatrième année, en clotûre de leur formation.

 

Pourquoi Lagarce ?

Embarquer quelques jeunes acteurs-trices en sortie d’Ecole dans un projet de création, avec pour cahier des charges de monter une pièce tout public (et non un montage) d’une durée d’1h-1h15 environ, avec quatre filles et un garçon, n’était au départ pas chose aisée. Quelle œuvre choisir ? Pourquoi m’est venue l’idée de travailler sur Music Hall de Jean-Luc Lagarce ? J’aime profondément le Théâtre et la Langue de Lagarce, comme j’aime et ai beaucoup travaillé sur le Théâtre et la Langue de Gabily. Les correspondances entre eux sont nombreuses et leus univers me sont éminement familiers. Ecritures intempestives donc, poétiques et politiques : traverser et éprouver la langue organique de l’un et l’autre est une magnifique expérience fondatrice pour de jeunes acteurs.

 

Pourquoi Music- hall ?

Tout d’abord j’aime travailler sur le Théâtre ; j’aime ouvrir ces fenêtres du Théâtre dans le Théâtre ; j’aime la machinerie, j’aime la distance et l’humour qui découle toujours de ne jamais oublier que l’on est au Théâtre. Que l'on joue à jouer. Aussi, j’aime les histoires qui parlent du Théâtre - donc du Monde et de nous-mêmes -, de cette aventure toujours recommencée, fragile, toujours « menacée par la perte » et toujours source de joie. De plus avec de jeunes acteurs-trices, c’est questionner aussi leur Théâtre et leur engagement.

La Pluie d’été, un conte pour notre temps...

 

Création février 2017 à l'Hexagone Scène Nationale Arts Sciences - Pièce cinématographique d'après le roman éponyme de Marguerite Duras. 

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister » - Gilles Deleuze

« Il reste toujours quelque chose de l’enfance…» - Marguerite Duras

Conception, adaptation et mise en scène Muriel Vernet // Avec Julien Anselmino, Sébastien Depommier, Isabelle Prim, Laurent Marielle-Tréhouart et Chris Sahm // Collaborateur artistique et adaptation Dominique Pasquet // Cinéaste et musicien Jean Guillaud // Scénographie Daniel Martin // Son Frantz Parry // Lumière Léo Van Custem // Régisseur Julien Cialdella // Diffusion, administration Emmanuelle Guérin, Albine Ginon 19.10 prod. 

Production Compagnie Choses Dites. Coproduction l'Hexagone - Scène Nationale de Meylan, avec le soutien de la SPEDIDAM et une participation du Théâtre de Vienne. 

La Compagnie Choses Dites est subventionnée par la DRAC Auvergne - Rhône-Alpes, la Région Auvergne - Rhône-Alpes, le Département de l'Isère et avec le soutien de la ville de Meylan.

© Stéphanie Nelson / Claudine Lambert

 

 


 

Mangeront-ils ?

CREATION - Janvier 2015 au Théâtre de Vienne

Pièce de Victor Hugo, moins connue que ses « grandes pièces », fait partie du «Théâtre en Liberté» écrit lors de son exil à Guernesey.

Mise en scène Muriel Vernet

Assistant Florent Barret-Boisbertrand

Avec Stéphane Auvray-Nauroy, Florent Barret-Boisbertrand, Sébastien Depommier, Laurène Fardeau, Laurent Marielle-Tréhouart, Philippe Sire 

Scénographie et décor Dan Martin
Régie générale et création lumière
François Dupont
Régie son et vidéo
Julien Cialdella
Film
Jean Guillaud
Costumes
Anne Jonathan
Maquillage
Kathy Khun
Administration/Diffusion
19.10 prod

 

Production Compagnie Choses Dites

Co-production Théâtre de Vienne

La Compagnie est subventionnée par la DRAC Rhône-Alpes, la Région Rhône-Alpes, le Conseil Général de l’Isère, la ville de Meylan.
Soutien pour cette création de la MC2: Grenoble, le Tricycle de Grenoble, le soutien du Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, D.R.A.C. et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et l'ADAMI.
Spectacle accueilli avec l’aide exceptionnelle de la Région Rhône-Alpes, dans le cadre de l’Appel à Projet Spectacles Vivants.

 

 

Celui qui ne sait plus parler, qu'il chante ! ou le chant des larmes joyeuses

Au Théâtre 145 - Le Tricycle Grenoble du 19 au 23 novembre 2013

145 cours Berriat 38000 Grenoble

mardi 19 et mercredi 20 à 19h30
jeudi 21 et vendredi 22 à 14h30 et 20h30
Samedi 23 à 20h30

Réservation 04 76 84 01 84
info@letricyclegrenoble.com

 

Phèdre

 

Phèdre, la chambre d'écho : pour Hippolyte, le jeune homme au fusil

de Yannis Ritsos

 

Gibiers / matériaux

 

CHANTIER ARTISTIQUE - Création théâtrale, musicale et poétique

D’après des extraits de Gibiers du temps de D. G. Gabily

« Et puis il y a le livre – corps mystique de l’écrivain – Du texte sur la scène, nous percevons le croquis de l’incarnation, son dessin tremblé – Du livre, la projection, le rêve, l’ombre portée… » Georges Banu

À tout va

 

« Manifeste – Oratorio » d’après le journal, articles et notes de travail de Didier-Georges Gabily,
mis en résonance avec les photographies de Guy Delahaye sur les créations de Didier-Georges Gabily